Saint-Jean-du-Millénaire

Mont Saint-Jean-du-Millénaire 2Le Royaume de l’Anse-Saint-Jean fut une micronation monarchique créée par référendum le 21 janvier 1997 à l’Anse-Saint-Jean, dans la région administrative du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Le fondateur Denys Tremblay – roi, artiste et sculpteur -, rêvait alors de créer une immense fresque végétale sur le flanc du Mont-Édouard, représentant Saint-Jean-Baptiste. Une fondation fut alors créée pour recueillir les fonds devant permettre la réalisation du projet Saint-Jean-du-Millénaire. Ce projet s’inscrivait dans un plan de développement communautaire et social approuvé lors d’un Sommet économique local.

Le Royaume de Nova Francia soutenant actuellement le retour et la restauration de la monarchie, il coule de source que ce projet d’une fresque végétale reprend tout son sens. Le moment venu, le Roi demandera de l’aide à son peuple courageux pour financer le projet Saint-Jean-du-Millénaire.

À cet effet, la Fondation Saint-Jean-du-Millénaire sera certainement réactivée afin de recevoir les dons provenant d’une campagne de financement probablement parmi les plus originales au Canada. Il sera possible d’acheter l’un des 1440 terrains de la fameuse fresque végétale, moyennant un don de 500$ ou 1000$. Les grands donateurs seront remerciés en obtenant différents titres de noblesse dont 33 seront transmissibles d’une génération à l’autre.

La Commission de toponymie du Québec  a déjà approuvé des noms officiels de secteurs dont 21 baronnies, 9 comtés et 3 duchés.

Le Mont Saint-Jean-du-Millénaire est d’une hauteur 1.711 pieds / 522 mètres. Basé sur des données peakery, il se classe comme la 514e plus haute montagne au Québec et la 9632e plus haute montagne du Canada. Les pics les plus proches sont la Montagnes de la Tour, le Mont Édouard, le Mont Laure-Gaudreault, les Monts d’Orient, la Petite montagne Blanche, et le Mont Jacques-Lévesque (48° 8′ 48″ N, 70° 17′ 35″ W).

st-jean

B BOUCHE D DOIGTS JG JOUE GAUCHE OD OEIL DROIT
CD CHEVEUX DROIT F FRONT M MENTON OG OEIL GAUCHE
CG CHEVEUX GAUCHE IN INDEX N NEZ P POUCE
CH CHEVEUX HAUT JD JOUE DROITE O OREILLE PA PAUME

À propos du projet Saint-Jean-du-Millénaire

C’est dans le cadre d’une étude de développement économique et touristique de la firme Samson Bélair Delaitte & Touche et associés que Denys Tremblay obtint le mandat de concevoir un projet de sculpture environnementale sur le Mont-Édouard à l’Anse-Saint-Jean. La Corporation du Mont-Édouard et la municipalité de L’Anse-Saint-Jean ont approuvé la réalisation d’une œuvre faite de coupes et de transplantations sélectives de 36  000 plans de six sortes de végétations différentes, dont des conifères, des feuillus et des herbacés. Les essences donneront traits, ombres,  lumières et couleurs changeantes selon les saisons. L’œuvre couvrira une vingtaine d’acres et sera au centre du développement touristique, culturel et économique du Bas-Saguenay.(1) Le projet, qui s’étalera « sur trois ans, nécessitera des investissements d’environ un million de dollars, dont 500 000$ pour la réalisation des plantations, du chemin, de la coupe sélective, de mosaïques végétales, d’aménagements  paysagers ».(2)

L’oeuvre représente  le  visage  de  Saint-Jean-Baptiste à l’âge de douze ans, au moment de son entrée au désert, avec un peu  plus loin sa main pointant vers l’horizon. D’une hauteur de mille pieds (304,8 m), elle se déploie à flanc de montagne en face de la station de ski alpin du Mont-Édouard, à l’Anse-St-Jean. Le créateur, Denys Tremblay, explique le choix de Saint-Jean-Baptiste : « À l’origine du baptême de l’Anse-Saint-Jean, ce saint est le plus représenté de l’imagerie artistique chrétienne. Il a clos l’Ancien Testament pour annoncer le Nouveau, et je me  demande ce qu’il annoncerait à la veille du troisième millénaire. C’est pourquoi il pointe du doigt selon la tradition, bien qu’on  ne sache  pas trop quoi… ».(3)

Le thème de Saint-Jean-Baptiste comporte trois sous-thèmes : l’appartenance (c’est notamment le « saint patron » des Canadiens-français), le précurseur et l’écologisme (l’oeuvre réhabilite un site gravement atteint par la tordeuse  d’épinettes).

Saint-Jean-du-Millénaire est un « really-made » puisqu’il possède une valeur économique autant qu’artistique (cette notion de « really-made » a été développée par Denys Tremblay dans sa thèse de doctorat sur la sculpture environnementale). L’oeuvre permet des niveaux de lecture qui interrogent à la fois qu’ils les confirment les paradigmes de  l’art et du réel.(4)

N’ayant toutefois pas encore été abandonné, le projet est mis en suspens dans l’attente de la réaction du nouveau conseil municipal relativement au devenir du Mont-Édouard.
– Véronique Bellemare Brière, Revue Esse

______________________

  1. Véronique Bellemare Brière, Revue Esse.
  2. Cathy  Tremblay, « Le Mont-Édouard annonce la réalisation d’un projet unique au Canada », cité dans Le Réveil à la Baie, 3 octobre 1993.
  3. Cité dans Le Quotidien, samedi 2 octobre 1993.
  4. Espace : Art actuel, No 27, printemps 1994, p. 51. Titre : Saint-Jean-du-Millénaire. Tous droits réservés © Le Centre de diffusion 3D, 1994
Publicités