Le Royaume de Nova Francia et l’État de Sandus ont signé un Traité de Reconnaissance Mutuelle

Traité de Reconnaissance Mutuelle - State of SandusLe Royaume de Nova Francia vient tout juste de signer un nouveau Traité de Reconnaissance Mutuelle avec l’État de Sandus, dirigé par William Soergel, Sôgmô Gaius Sörgel Publicola. L’État de Sandus est une micronation ou un projet de nation créé le 26 mai 2009. Créé d’abord pour l’amusement, comme beaucoup de micronations, Sandus, aujourd’hui, a repris et révisé son existence en incluant une philosophie unique destinée à apaiser les souffrances de chacun de nous en établissement une communauté de citoyens qui travaillent à un seul objectif: l’amélioration pragmatique de notre bien-être collectif.

Sandus est une micronation avec une histoire passionnante, y compris une première histoire mouvementée du gouvernement et de la société aujourd’hui stable. La culture Sandum est enracinée dans la croyance du multiculturalisme, mais affirme une croyance en l’indépendance culturelle pour le bien de notre propre liberté et le droit à la nationalité. Sandus est un état progressif, aspirant à l’indépendance économique et sociale pour le bien-être de ses citoyens. L’État affirme la liberté sociale et un collectivisme conscient qui unit son peuple à la déclaration: « la nation est composée d’individus ».

L’État de Sandus traite tous ses citoyens en adultes – égaux et libres au sein de ce gouvernement souverain. Inclus dans la constitution fluide de Sandus, l’État inclut un large éventail de droits et de libertés pour son peuple; il inclut une vision idéale de Sandus comme un seul peuple uni par l’objectif commun d’apaiser la souffrance humaine avec sa philosophie du bouddhisme, du socialisme, et du Sancta – une catégorie caractérisée par l’accent mis sur l’indépendance, l’autodétermination et le pluralisme multiculturel. Cette vision idéale de l’État de Sandus est écrit dans sa loi fondamentale, ratifiée le 13 Avril 2011, et comprend des principes d’indépendance, de protection sociale, et de gouvernement pragmatique pour sa communauté de citoyens. Bien que Sandus soit une petite nation – et même une petite micronation par rapport à d’autresl’État est néanmoins une nation-projet extrêmement active et excitante pour tout son peuple.

À propos de l’État de Sandus

CoA_of_Kremlum_SandusL’État de Sandus est le gouvernement actuel de Sandus. Sa loi fondatrice, la loi fondamentale de la constitution non écrite actuelle, a été ratifiée le 13 Avril 2013. La loi fondatrice accorde tout le pouvoir gouvernemental à la Sôgmô (Abénaquis: « Roi » ou « premier citoyen »), proclamée Sandum Philosophie et socialisme dans Sandus, garantissant les droits aux citoyens, établissant le système socialiste de Sandus. Depuis la ratification de la loi fondatrice, plusieurs nouvelles institutions et pratiques importantes ont été ajoutées à la constitution de l’État de Sandus.

En mai 2011, le Collegio Sacerdae, la coopérative s’occupant de la recherche historique et philosophique pour le développement de la culture Sandum, a été fondée. En Septembre de cette année, le Sôgmô a adopté une loi qui garantit des élections annuelles pour le règne du Sôgmô et qui créa les bureaux du représentant du Phanem Sanôba/Phanem (représentant le peuple de Sandus) et du représentant Camarade (représentant du Parti communiste des citoyens de Sandus) ; les représentants ont été démantelés en Février 2012. Le Parti communiste des citoyens de Sandus, le seul parti politique de Sandus qui existe depuis Juin 2009, a été émancipé dans le gouvernement populaire central de Sandus en Décembre 2011 afin de servir de forum démocratique pour les Gens de Sandum et en tant qu’organisation conseillère pour le socialisme dans Sandus.

Le 10 Mars 2012, le Bureau du Sôgmô a adopté la Loi sur la citoyenneté de Martio MMXII – qui a créé le système provincial, les divisions de la citoyenneté, et l’ancien Courso d’Honourae qui était responsable de la sélection des fonctionnaires du gouvernement. Le 17 Mars 2012, la loi sur les affaires étrangères de Martio MMXII a été adoptée – une loi qui a codifié les politiques des affaires étrangères de Sandus jusqu’à cette date.

Telles étaient les dernières lois formelles à être adoptées par le Bureau du Sôgmô, les lois qui sont maintenant connues comme les lois anciennes. Jusqu’en Juillet 2013, aucune autre lois formelles ont été adoptées. Pendant cette période, cependant, l’activité des coopératives a grandi et a commencé à englober d’autres institutions et les autorités issues de la base constitutionnelle des coopératives. De nouveaux journaux ont été créés pour le Parti et pour le Collegium Sacerdotium, respectivement : Voice of Sandus et Sacerdotium. Au début de 2013, la population active de Sandus a brusquement chutée, permettant à l’État de Sandus de modifier certaines des pratiques constitutionnelles précédentes datant de la fondation du Parti. Les congrès bisannuels du Parti ont été eut lieu chaque année et, quand en Octobre 2013, il est devenu évident que le Parti ne pouvait réellement tenir un congrès, une conférence intermicronational eut lieu – avec une grande renommée et un grand succès. Le système des Bureaux, ou bureaux mineurs sous le contrôle du Bureau du Sôgmô, a été créé le 2 Juillet 2013, avec le Bureau du Trésor. Le 28 Juillet de cette année, le Courso d’Honourae a été dissous et de nouvelles lignes directrices entourant les citoyens Socilivae et les États ont été promulguées. Le 17 Octobre 2013, après des mois de négociations, le Commonwealth de Kumano est devenu un Socilivanço ou un Etat Sociliva lors de la ratification du traité pour l’État Sociliva du Commonwealth de Kumano. Le 12 Janvier 2013 au milieu de la célébration de la Pax Sande, le Kremlum Sandus State College – le seul lieu de l’enseignement supérieur en Sandus – a été fondé. Le 24 de ce mois, la province Sandus a été établie comme une province non territoriale pour les citoyens de Sandus qui vivent à l’étranger depuis la Province Kremlum Sandus. En mai 2014, l’État de Sandus a célébré le cinquième anniversaire de Sandus comme un État souverain et en tant que nation-projet.

Le Traité de Reconnaissance Mutuelle entre le Royaume de Nova Francia et l’État de Sandus.

Le Traité de Reconnaissance Mutuelle entre le Royaume de Nova Francia et l’État de Sandus.

Publicités

À propos de Guy Boulianne

Guy Boulianne, auteur et éditeur. Ce dernier a réalisé une quête personnelle, historique, généalogique et symbolique. Il en dévoilera prochainement la teneur dans la rédaction d'ouvrages à paraître.

Publié le 10 juillet 2016, dans Actualités, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :