Entrevue avec le fondateur et régent du Royaume de Nova Francia

GuyBoulianneVoici une entrevue avec le fondateur et le régent du Royaume de Nova Francia, le prince Guy Boulianne, duc au sein de la micronation de Ladonia et baron au sein de la Principauté de Sealand.

L’entrevue a été réalisée et originellement publiée en espagnol sur le site internet de Radio Nacional Moriel, en Argentine. Guy Boulianne est le descendant de la lignée de Louis Boulianne, l’un des 21 colonisateurs de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, là où se situe le Royaume de Nova Francia.

C’est le 1er mai 1991 que Guy Boulianne débuta officiellement sa Quête du Saint Graal suite à un appel spirituel qu’il reçut quelques mois auparavant alors qu’il se trouvait à installer une toute nouvelle exposition au sein de sa galerie d’art Imagine, située sur le boulevard Saint-Laurent à Montréal. Cette quête l’amena à voyager en France et en Belgique, sur les chemins de l’Austrasie, de la Septimanie et de la Bretagne, dont de longs séjours à l’abbaye d’Orval, à Stenay, à Rennes-le-Château et au coeur de la forêt de Brocéliande. Il reçut alors son baptême du feu et son adoubement spirituel.

Dans cette entrevue, Guy Boulianne nous raconte la genèse du Royaume de Nova Francia. Il nous fait part de ses objectifs et de sa vision à moyen et à long terme concernant la micronation qui se situe sur le territoire de la Nouvelle-France. Cette entrevue a été reprise par plusieurs sites internet, dont l’Atelier des médias (Radio France Internationale), TravelTime et La Case à Papa.

Nous vous souhaitons une excellente lecture !

___________________________________________________________________________

Entrevue de Guy Boulianne réalisée par Radio Nacional Moriel

Pour vous, qu’est-ce que le micronationalisme?

Guy Boulianne à Brocéliande

Guy Boulianne à Brocéliande

Une micronation est une entité créée par un petit groupe de personnes, qui prétend au statut de nation indépendante ou qui en présente des caractéristiques, mais qui n’est pas formellement reconnue par des nations officielles ou par des organismes transnationaux. Certaines micronations ont de véritables prétentions à l’indépendance, alors que d’autres sont plus fantaisistes ou folkloriques.

Comment a débuté le Royaume de Nova Francia? Qu’est-ce qui l’a amené à adopter l’approche du micronationalisme?

Personnellement, je m’intéresse aux micronations depuis plus de 15 ans. Il est important de savoir qu’il y eut une première monarchie en Amérique, fondée en 1997 par S.A.R. Denys 1er, Roi de l’Anse au Saguenay (Québec, Canada). Le roi Denys abdiqua trois ans plus tard suite aux pressions politiques.

En 1999, j’ai entretenu une correspondance avec le roi Denys dans laquelle je lui faisait part de mon intérêt pour son royaume. Par contre, mes occupations professionnelles en tant qu’éditeur (www.dedicaces.us) m’ont empêché de développer tout projet en ce sens.

Le destin a changé en 2015. La volonté de dévoiler certaines connaissances que j’ai acquises depuis les trente dernières années m’a amené à vouloir créer un projet rassembleur. De là m’est venue l’idée de créer le Royaume de Nova Francia, avec l’objectif principal de restaurer le projet du roi Denys. Nous avons donc fondé notre micronation sur le territoire vierge de Lalemant (zéro habitants), dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean (Québec, Canada). La constitution du Royaume de Nova Francia a été adoptée le 21 janvier 2016.

Que pensez-vous du micronationalisme francophone?

Le phénomène du micro-nationalisme francophone est assez récent. De plus en plus de micronations francophones sont fondées en Europe, comme la Principauté d’Austrasie (Belgique) et la République du Jura (France). À part le Royaume de Nova Francia, il n’y a qu’une autre micronation francophone au Québec. Il s’agit de la République de Saint-Castin (Canada).

Ce qui me déplaît le plus, c’est lorsqu’une micronation copie les anciens modèles des nations traditionnelles. Par exemple, en créant un ministère de la guerre, un ministère de l’aérospatial, ou un service de renseignement. Personnellement, je crois qu’une micronation doit faire les choses autrement, afin de créer un monde nouveau.

Combien de citoyens compte votre micronation à ce jour?

Distributeur automatique de bitcoins

Distributeur automatique de bitcoins

Actuellement, le Royaume de Nova Francia compte près de 50 citoyens à travers le monde. Ce nombre grossit de semaine en semaine.

Pour quelle raison avez-vous fait du Bitcoin la monnaie officielle du Royaume de Nova Francia?

La création d’une monnaie artificielle ne nous a jamais intéressé. Les monnaies créées par les micronations ne peuvent pas être utilisées en dehors de ces mêmes micronations. Contrairement à cela, le Bitcoin est une monnaie cryptographique et un système de paiement peer-to-peer de plus en plus populaire à travers le monde.

En tant que moyen de paiement, Bitcoin est accepté par un nombre croissant de commerçants, incités par des frais de transaction généralement inférieurs aux 2-3 % pratiqués par les organismes de cartes de crédit.

Bitcoin est le premier réseau de paiement pair à pair décentralisé qui est géré par ses utilisateurs avec aucune autorité centrale et aucun tier de confiance. Cette crypto-monnaie s’intègre donc parfaitement à la philosophie du  Royaume de Nova Francia.

Quels sont les idéaux de votre micronation?

Le Royaume de Nova Francia est un refuge pour les visionnaires, les libres penseurs, les artistes, les scientifiques et les personnes libres de toute servitude. La micronation promeut les droits de l’homme, l’émancipation et le bien-être de l’humanité. Le Royaume de Nova Francia doit être un modèle en terme de bon voisinage avec les nations environnantes et d’utilisation rationnelle des ressources naturelles. Il doit fournir à ses citoyens les moyens de s’épanouir en conformité avec leurs convictions et leurs talents personnels.

Le Royaume de Nova Francia n’est pas un projet sécessionniste. Nous avons l’intention de travailler en collaboration avec le Gouvernement du Québec pour développer un projet global, basé sur l’économie et le tourisme. Bien sûr, à travers ce projet global, nous développerons un projet de société basé sur une nouvelle philosophie. Le Royaume de Nova Francia devra être un exemple pour le monde (c’est notre rêve).

Quelle est la politique actuelle du Royaume de Nova Francia? Y a-t-il des partis politiques?

Il n’y a aucun parti politique au sein de notre micronation puisqu’il s’agit d’une monarchie constitutionnelle. La micronation est dirigée par un monarque et un gouvernement composé d’un Grand Chancelier, d’un Secrétaire d’État, d’un Garde des Sceaux, et de parlementaires. Elle est aussi représentée par des ambassadeurs, ces derniers étant des citoyens de la micronation et résidant dans leurs pays ou leurs villes de représentation.

L’instauration de la monarchie au sein du Royaume de Nova Francia est un acte démocratique. Aucun privilège n’est octroyé au Roi et l’institution monarchique ne coûte rien aux citoyens en dehors de la cotisation initiale correspondante à leurs titres respectifs et des dons privés. Le Roi peut être destitué en tout temps si les citoyens le veulent. La monarchie n’est pas héréditaire : c’est le Roi qui prête serment d’allégeance au peuple, et non l’inverse. La fonction du Roi est de représenter les citoyens et d’être un instrument de développement social et communautaire.

UN_logoLe Royaume de Nova Francia est-il membre d’une organisation micronationale?

Le Royaume de Nova Francia est répertorié sur le site internet de la MicroFrancophonie : www.microfrancophonie.org. Notre micronation possède un statut non-consultatif au Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies (DAES).

Nous sommes aussi membre de plusieurs  groupes sur Facebook : United Micronation, Micronational Heraldry, Intermicronational Congress of Allied Nations, MicroGlobal Organization: Govts-in-Waiting, Fédération des Micronations, The Micro Mirror, Micronations Community, et MicroGroup – Micronations on Facebook.

Quels ont été les progrès les plus importants du Royaume de Nova Francia ces derniers temps?

En très peu de temps, nous avons signé des Traités de Reconnaissance Mutuelle avec plusieurs micronations situées aux États-Unis, en France, en Belgique, en Suède, au Brésil, en Russie, au Royaume-Uni, et ailleurs. Entre autres, nous avons signé des traités avec le Grand Duché de Westarctica, et le Royaume de Normandie en Exil, dirigé par le prince Jarl Alé de Basseville.

Une autre de nos réussites est d’avoir créé une équipe d’Ambassadeurs partageant une passion commune. Le rôle de nos ambassadeurs est de développer les relations diplomatiques avec la population, les dirigeants des autres micronations, et les organisations culturelles, sociales, économiques et politiques ayant des affinités avec la constitution du Royaume de Nova Francia. Les ambassadeurs font la promotion de la micronation sur la scène locale et internationale. Nos ambassadeurs se situent dans les pays suivants : Canada, États-Unis, Brésil, Chili, France, Belgique,  Angleterre, Espagne, Côte d’Ivoire, Togo, Phillipines, Malaisie, Roumanie et Serbie.

Récemment, le Royaume de Nova Francia est devenu un des partenaires de AMDA Malaysia. L’Association of Medical Doctors of Asia (AMDA) est une organisation internationale dédiée à réaliser une communauté pacifique dans le monde grâce à des efforts humanitaires dans le secteur des soins de santé médicale. Fondée en 1984 dans la ville de Okayama, au Japon, l’AMDA est une organisation non gouvernementale, sans but lucratif, avec un réseau international de 30 chapitres et 47 organisations partenaires dans le monde entier. Le Dr. Anthony Balavendrian est le fondateur de l’Association des médecins d’Asie, en Malaisie.

Comment voyez-vous votre micronation à l’avenir?

Le prochain projet du Royaume de Nova Francia est de devenir une corporation sole. Les statuts de cette corporation seront déposés auprès du Secrétaire d’État du Colorado, aux États-Unis. La « corporation sole » est une entité juridique créée pour permettre aux titulaires d’une charge religieuse ou de certaines charges civiques de transférer à perpétuité des titres de propriété et des terrains au prochain titulaire. Ces biens se trouvent du même coup soustraits à toute réclamation de tiers. Une fois la société créée, il n’y a pas de distinction entre la personne titulaire de la charge et la charge elle-même. De fait, la personne devient la société et la société devient la personne. Le titulaire de la charge détient tous les biens de la société au nom de celle-ci et peut les transmettre au prochain titulaire sans qu’il soit nécessaire que ces biens changent de main.

Une fois que la « corporation sole » est constituée, tout successeur à ce titre (dans notre cas, un héritier au trône) devient une « corporation sole » succédant au titre de la Couronne. Ainsi, l’entité de la Couronne continue de manière ininterrompue, et perpétuellement.

Correspondance échangée en 1999 entre S.A.R. le Roi de l’Anse et Guy de Boulianne, fondateur du Royaume de Nova Francia.

Correspondance échangée en 1999 entre S.A.R. le Roi de l’Anse et Guy de Boulianne, fondateur du Royaume de Nova Francia.

Publicités

À propos de Guy Boulianne

Guy Boulianne, auteur et éditeur. Ce dernier a réalisé une quête personnelle, historique, généalogique et symbolique. Il en dévoilera prochainement la teneur dans la rédaction d'ouvrages à paraître.

Publié le 26 mars 2016, dans Actualités, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :