Arlette Eva Gendrel devient une de nos Chevaleresses et Ambassadrices

ArletteEvaGendrelNous sommes très heureux et honorés d’accueillir en tant que Lady et Chevaleresse au sein du Royaume de Nova Francia, l’auteure Arlette-Éva Gendrel. Celle-ci devient du même coup l’ambassadrice de notre micronation dans l’arrondissement de La Tour-du-Pin, dans le département de l’Isère, en France (263 082 habitants).

Son blason porte :

« Écartelé: au 1 d’or, fuselé d’argent et de gueules (Grimaldi), au 2 d’azur à une patte d’ours d’or mise en bande (de Bouillanne), au 3 d’azur à une fleur de lys d’or, au 4 d’or à une main de justice de gueules » (copyright : 187081).

lechodessouvenirMadame Gendrel est de descendance noble des Grimaldi. Parente de Perrine Gendrel, fille de François Gendrel sieur de la Guitonnière et de Bertranne Fournel, mariée à Thomas Alexis Gouyon en 1718.

Née dans la Sarthe en 1947 d’une famille de sept enfants, Arlette-Éva Gendrel est la benjamine avec son frère jumeau Daniel. Toute son enfance, jusqu’à sa majorité, elle la passe auprès de sa famille au Château des Loges dans sa région natale! Mère de trois enfants (sa fierté), depuis 1982 elle vit dans le Rhône-Alpes en Isère.

À la retraite depuis trois ans, elle s’adonne à ses passions: la poésie, les animaux, en particulier son chat (Sacha), la cueillette des champignons, et parcourir la nature! Sa vie amoureuse, un doux amer cœur à cœur de ses amours qui se ressentent dans ses poèmes! En juin 2010, elle auto-édita le recueil de poèmes L’écho des souvenirs, dans la collection « Les chemins du vents ».

Plusieurs de ses textes vont bientôt sortir sur un album de chansons, théoriquement cette année… Le compositeur est Régis Flécheau… l’interprète est une chanteuse lyrique dont le nom ne peut pas encore être dévoilé, le monde artistique étant superstitieux. Son prénom est Béatrice… Voici une entrevue que Arlette-Éva Gendrel donna à la radio internet PPANDCO, en France, le 5 novembre 2014.

Le Château des Loges, dans la Sarthe

Le blason de Arlette-Éva Gendrel

Le blason de Arlette-Éva Gendrel

Ce beau bâtiment, qui a souffert tellement ces dernières décennies, à été construit entre 1846 et 1850. Il n’a plus été habité depuis les années 80 du siècle dernier. Les propriétaires actuels espérent restaurer le Château afin de pouvoir y habiter. Les travaux vont prendre plusieurs années. Le but n’est pas du tout commercial, mais, dans le futur, cette habitation pourrait servir d’endroit de rencontre, par exemple pour des jubilés, des fêtes d’anniversaire, voir des mariages. La famille Lietaer reçoit régulièrement la question si le Château servira pour des chambres d’hôtes :  peut-être… ce n’est certainement pas une priorité en ce moment.

Inhabitée depuis 20 ans, la bâtisse du XIXe semblait promise à l’effondrement, au milieu du champ de broussailles qui fut autrefois son parc.

En 1999, elle perdait même sa tour Est, vaincue par la tempête. Mais en 2004, la roue semble enfin tourner. Jean-Marc Lietaer, un Flamand habitant près de Bruxelles, se balade sur Internet à la recherche d’une adresse de camping dans le nord de la Sarthe. C’est là qu’il découvre les Loges. « Je suis tombé sur une petite annonce immobilière indiquant qu’un château était à vendre à Saint-Paul-le-Gaultier, se souvient-il. Je suis venu voir avec mon aîné. Et, quelque temps après, en 2005, on signait chez un notaire de Granville. » Avant de passer à l’acte, le nouveau maître des Loges fait tout de même expertiser les murs. « Ils sont bien droits. Ça tient ! » explique-t-il dans l’arrière-cuisine semi-enterrée du château.

Restauration en famille

Mais les Loges n’ont pas souffert qu’en façade. L’intérieur aussi est ravagé. Plus une cheminée, plus une porte de placard, plus de rambarde aux escaliers… Tout a été vendu, pillé ou détruit. Seule la vieille cuisine a conservé sa tommette. « C’est parce que tous les carreaux sont cassés », sourit le propriétaire en dirigeant sa lampe torche vers le sol. En passant derrière la porte d’entrée murée, le nouveau maître des Loges indique un grand trou. « Il a été fait pour les besoins d’une scène d’explosion dans le film Le corbillard de Jules avec Aldo Maccione, tourné au début des années 80. Il y a aussi eu une scène d’incendie dans la tour. »

A chaque vacances, la famille Lietaer revient à Saint-Paul mener une nouvelle campagne de travaux. « On essaie d’en faire le maximum nous-mêmes, poursuit Jean-Marc. Quand nous sommes aux Loges, nous avons souvent du passage. Les gens du village semblent contents de voir que quelqu’un fait quelque chose pour le château. » Après deux ans de travaux « d’urgence » – dont la réfection de la toiture réalisée par une entreprise de Béthon – le château devrait retrouver ses tours, cette année. « Nous allons commencer par celle qui est encore debout », modère Jean-Marc. Pour cette nouvelle phase du chantier, les propriétaires feront, à nouveau, appel à une ou plusieurs entreprises, « locales de préférence ».

Le chantier est colossal mais la famille Lietaer ne se met pas la pression. « On essaie. On verra bien si on peut aller jusqu’au bout. Nous avons déjà eu une proposition de rachat mais notre but n’est pas de faire une opération commerciale. Nous nous voyons très bien vivre ici dans six ans. » Derrière le château des Lietaer tiennent encore les restes de l’ancienne ferme-château des Loges, datant du XVIIIe. Elles ont été rachetées par des Hollandais qui entendent bien, eux aussi, redonner à leur vestige son allure d’autrefois (référence : Ma Ville – Le Mans).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

À propos de Guy Boulianne

Guy Boulianne, auteur et éditeur. Ce dernier a réalisé une quête personnelle, historique, généalogique et symbolique. Il en dévoilera prochainement la teneur dans la rédaction d'ouvrages à paraître.

Publié le 14 mars 2016, dans Actualités, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :