Un Traité de Reconnaissance est signé avec le Grand Duché de Westarctica

Westarctica - Treaty of Mutual RecognitionLe Royaume de Nova Francia vient tout juste de signer un nouveau Traité de Reconnaissance Mutuelle avec le Grand Duché de Westarctica, dirigé par HRH le Grand Duc Travis, directeur exécutif de Westarctica. Le Grand Duché de Westarctica est une micronation créée par l’Américain Travis McHenry, qui revendique la Terre Marie Byrd, région de la partie occidentale de l’Antarctique, se fondant sur une supposée faille dans le traité sur l’Antarctique. Malgré ses demandes, Westarctica n’est reconnu par aucun pays.

La majeure partie du territoire revendiqué par la micronation se compose de la Terre Marie Byrd, définie comme l’ensemble des terres au sud du 60e parallèle sud et entre les 90e et 150e méridiens ouest. Cela se trouve entre les territoires revendiqués par la Chili et la Nouvelle-Zélande. Sa capitale s’appelle Achille. Ensuite, les îles Balleny revendiquées par la Nouvelle-Zélande et l’île Pierre Ier par la Norvège ont été annexées. L’île Pierre Ier est déclarée nouvelle capitale de Westarctica.

Histoire du Grand Duché de Westarctica

Lea armoiries de WestarcticaLe 2 novembre 2001, Travis McHenry a décidé de réclamer la terre de Marie Byrd comme un pays à découvrir qu’aucun pays n’a encore revendiqué. Cependant le traité sur l’Antarctique empêche toute nouvelle revendication territoriale par des pays. Pour contourner ce problème, McHenry réclame la terre en tant qu’individu puis espère fonder dessus un pays, le « Territoire achéen de l’Antarctique ». Il envoie des courriers aux gouvernements de Russie, France, Norvège, Australie, Nouvelle-Zélande, Argentine, Chili, États-Unis et Royaume-Uni pour les informer de sa demande. Tous ces pays l’ont ignorée.

En 2004, McHenry rebaptise le territoire Grand-duché de Westarctica. L’année suivante, il réclame les îles Balleny et l’île Pierre Ier. Le Grand-Duc Travis abdique en 2006 pour être baron du château de Dunluce. En fait, l’US Navy, dans laquelle McHenry est lieutenant, réprouve cette attitude revendicatrice. Philip Karns lui succède et devient Grand-Duc.

En 2008, Philip Karns se retire de Westarctica pour des raisons de santé. Le chef d’État est alors Jon-Lawrence Langer, le duc de Moulton-Berlin. Il demande aux citoyens de Westarctica et aux sympathisants de la communauté micronationale pour un projet de revitalisation.

Le 3 juin 2010, le fondateur de Westarctica, Travis McHenry (aussi fondateur de la micronation de Calsahara en 2009) chasse Langer du pouvoir après plusieurs différends et des plaintes avec d’autres micronations, notamment Grand-Duché de Flandrensis qui revendique des îles le long de la terre de Marie Byrd comme l’Île Siple et l’Île Carney. McHenry abolit le Grand-Duché et proclame le « Protectorat de Westarctica » ; cependant il reste Grand-Duc. En plus, Westarctica adopte un nouveau drapeau, baisse ses demandes et rejoint l’Union Micronationale Antarctique pour des négociations.

La revendication de micronation permet à Westarctica de frapper et de vendre des pièces de monnaie en bois et en nickel ainsi que des timbres pour les collectionneurs.

Le territoire revendiqué par le Grand Duché de Westarctica (en rouge)

Le territoire revendiqué par le Grand Duché de Westarctica (en rouge).

La Terre Marie Byrd

Les territoires revendiqués par l'Union Micronationale Antarctique.

Les territoires revendiqués par l’Union Micronationale Antarctique.

La Terre Marie Byrd ou terre de Marie Byrd est une région de la partie occidentale de l’Antarctique. Elle est le seul territoire au monde (avec le Bir Tawil, territoire situé entre l’Égypte et le Soudan) à n’être revendiqué par aucun État, ce qui en fait une terra nullius, le reste du continent Antarctique étant revendiqué par sept pays du reste du monde. Elle n’a aucun gouvernement, aucune ville et aucun habitant permanent.

Ses contours restent approximatifs. Ils sont délimités à l’ouest par la barrière de glace de Ross et par la mer de Ross, au nord par la mer d’Amundsen et vers l’est par le haut plateau de la Terre d’Ellsworth. La région se situe entre les 75e et 80e parallèles.

La découverte de la zone comprise entre le plateau Rockefeller et la Eights Coast est due au rôle prépondérant de l’amiral Richard E. Byrd.

Le nom de terre de Marie Byrd a été initialement donné par ce dernier en 1929, en l’honneur de sa femme, Mary Byrd, pour cette partie nord-ouest, laquelle avait été explorée durant cette année.

The Claimant Letter

La lettre de réclamation

Alors que la mer d’Amundsen, limite nord de la terre Marie Byrd, était le point le plus au sud atteint par James Cook en 1774 dans son expédition avec le Resolution, l’exploration de cette région n’a vraiment débuté qu’avec l’opération de l’US Navy nommée Opération Highjump de 1946-47.

Des photos aériennes prises par un avion C-47 permirent d’établir les premières cartes de la plus grande partie de ce territoire.

La terre Marie Byrd a été quasi exclusivement occupée par les États-Unis. Elle a d’abord accueilli la station Byrd dans le cadre de l’opération Deep Freeze, débutée en 1957. La station Byrd était la seule base d’importance à l’intérieur de la partie occidentale de l’Antarctique.

En 1968, la première carotte glaciaire extraite sur la totalité de l’épaisseur de la calotte glaciaire a été forée ici. Cette station permanente a été abandonnée en 1972, bien qu’ensuite un camp d’été temporaire, le Byrd Surface Camp, ait été maintenu jusqu’en 1995. Ouvert par l’USAP, il a servi de soutien aux opérations dans le Nord-Ouest antarctique.

La station Byrd a servi d’exemple pour la base antarctique condamnée du film d’horreur de John Carpenter, The Thing. En 1998-99, un camp a été installé dans la chaîne Ford à l’ouest de la terre de Marie Byrd. Il sert de camp de base pour la surveillance aérienne de l’USAP lancée par l’UCSB et est géré par l’Institut de géophysique de l’université du Texas.

En 2004-05, un grand camp, Thwaites, a été établi par l’USAP à 150 km au nord de la station Byrd, afin d’effectuer une large surveillance géophysique aérienne de l’Est de la terre de Marie Byrd, toujours par l’institut de géophysique de l’Université du Texas. En 2006, un campement encore plus important, le WAIS Divide a été établi à la limite entre la baie de la mer de Ross et la baie de la mer d’Amundsen, dans la partie la plus orientale de la terre de Marie Byrd, dans le but de forer une carotte glaciaire dans les trois années suivantes.

Le Traité de Reconnaissance Mutuelle entre le Royaume de Nova Francia et le Grand Duché de Westarctica, en Antarctique.

Le Traité de Reconnaissance Mutuelle entre le Royaume de Nova Francia et le Grand Duché de Westarctica, en Antarctique.

Publicités

À propos de Guy Boulianne

Guy Boulianne, auteur et éditeur. Ce dernier a réalisé une quête personnelle, historique, généalogique et symbolique. Il en dévoilera prochainement la teneur dans la rédaction d'ouvrages à paraître.

Publié le 26 février 2016, dans Actualités, et tagué , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :