Un Traité de Reconnaissance Mutuelle est signé avec l’Archiduché de Mimas

Traité de Reconnaissance Mutuelle - Archiduché de MimasLe Royaume de Nova Francia vient tout juste de signer un nouveau Traité de Reconnaissance Mutuelle avec l’Archiduché de Mimas situé en Suède et dirigé par HRH Christoph II, Archiduc of Mimas. L’Archiduché de Mimas est une micronation qui se réclame de la lune Mimas, également appelée « Saturne 1 », un satellite de Saturne, et aussi de certaines parties du village de Grevie, en Suède.

L’Archiduché a été restauré le 29 Avril 2015, après cinq ans d’inactivité. Mimas est une monarchie ayant des pratiques constitutionnelles.

Les citoyens de Mimas participent à des élections libres et égalitaires qui se tiennent à l’appel de l’Archiduc, du Premier Ministre ou du Maréchal-Royal. Les postes gouvernementaux peuvent toutefois être donnés, après un examen attentif, à tout citoyen à part entière de Mimas. L’Archiduché possède une branche traditionnelle de la noblesse que tout citoyen peut obtenir. Jusqu’à maintenant, l’Archiduché de Mimas a établi des relations diplomatiques avec l’Empire d’Arcadia, le Royaume de Youngia, le Grand Duché de Los Señoríos y Glencoe, la République de Sofia, la co-Principauté Royale de Zimlandia, l’État de Munkkia, le Royaume de Ruthenia, le Royaume de Cascatia, le Royaume-Uni de Zackalantis, le Consulat de Surland et la Principauté de Lorenzburg.

L’historique de l’Archiduché de Mimas

ArmoiriesLArchiduché de Mimas a été fondé le 30 Avril 2010 par l’archiduc Christoph I. La nation n’avait alors de prétention que sur la lune de Saturne, Mimas. En raison de la Révolution Mimasian en décembre 2012, la monarchie et la nation ont été dissoutes. La révolution combattit d’abord et uniquement pour modifier la loi constitutionnelle qui déclarait que la Noblesse n’est pas héréditaire, mais la discorde prit de l’ampleur et l’archiduc ne vit pas d’autre solution que d’abdiquer. Après l’abdication de l’archiduc, les dirigeants révolutionnaires ne prirent pas le pouvoir et l’Archiduché de Mimas tomba en ruine.

Le 30 Avril 2015, l’Archiduché de Mimas a été restauré par l’archiduc Christoph II, fils de l’archiduc Christoph I. L’archiduché se réclame désormais de la lune Mimas et aussi de certaines parties du village de Grevie, en Suède. Pendant la période de Juin, Juillet et Août 2015, l’archiduc et d’autres représentants du gouvernement ont voyagé à travers la Russie, la Mongolie et la Chine tissant des liens avec des alliés et des amis en Asie.

L’Archiduché de Mimas travaille activement pour les droits de l’homme de l’Organisation des Nations Unies et n’entreprend jamais de relations diplomatiques avec des micronations violant les droits de la personne.

L'Archiduché a des prétentions sur la lune Mimas et des parties du village de Grevie, en Suède.

L’Archiduché a des prétentions sur la lune Mimas et des parties du village de Grevie, en Suède.

La lune Mimas, satellite naturel de Saturne

Mimas_CassiniMimas (S I Mimas) est un satellite naturel de Saturne, découvert en 1789 par William Herschel. Il tire son nom de Mimas, un Géant de la mythologie grecque. Mimas est le satellite sphéroïde, parmi six autres, le plus proche de Saturne mais aussi le plus petit. Son diamètre varie de 382 à 418 km. Les 7 autres petits satellites connus situés entre son orbite et la surface de la planète géante ont tous un diamètre inférieur à 200 km, autrement dit d’une masse trop faible pour assurer une forme sphérique de cohésion. La faible densité de Mimas (1,17) laisse à penser qu’il est principalement constitué de glace d’eau avec une petite proportion de roches. Sa masse fut calculée par Hermann Struve grâce à l’effet de résonance avec Téthys, qui induit des oscillations dans les longitudes de ces deux satellites. Le rapport de celles-ci est proportionnel au rapport des masses.

La première chose que l’on remarque sur Mimas est l’énorme cratère d’impact de 130 km de diamètre qui porte le nom du découvreur de Mimas, Herschel. Ses flancs ont environ 5 km de haut ; on y rencontre des gouffres de 10 km de profondeur et un pic central qui s’élève de 6 km au-dessus du plancher du cratère.

Ces caractéristiques en font un exemple quasi parfait de cratère d’impact. Comme on peut le voir sur les photographies de Mimas, la ressemblance avec l’Étoile Noire du film Star Wars est assez frappante. Un cratère équivalent sur Terre n’aurait pas moins de 4 000 km de diamètre, soit plus grand que le Canada ou l’Europe entière.

Le choc qui a produit ce cratère a manqué de peu de détruire totalement Mimas : la lune en est fracturée jusqu’à la face opposée au point d’impact, probablement à cause de l’onde de choc qui a dû traverser complètement le corps. Ce choc cataclysmique est sans doute à l’origine du diamètre très hétérogène de Mimas qui varie de 382 à 418 km, ce dernier étant 9,4 % supérieur à son plus petit diamètre.

Mimas est un des plus petits corps sphéroïdes du système solaire. Cela peut laisser supposer que des corps de masse inférieure manqueraient, lors de leur formation, de force de cohésion pour former un sphéroïde de faible viscosité avant de se refroidir et de se solidifier. Par ailleurs, la surface de Mimas est presque totalement saturée de cratères de plus petites dimensions. Mais la répartition en est très hétérogène : on trouve un peu partout des cratères de plus de 40 km de diamètre, sauf dans la région du pôle Sud où aucun ne dépasse les 20 km. Les astronomes supposent qu’un phénomène encore à décrire a dû y effacer les cratères plus importants.

Le rôle gravitationnel de Mimas au sein du système saturnien n’est pas négligeable. Ainsi, l’orbite du satellite se trouvant en résonance avec la division de Cassini (espace large de 4 500 km situé entre les anneaux A et B de Saturne), les passages successifs de Mimas maintiendraient la faible densité de particules dans la division de Cassini qui, contrairement à d’autres divisions plus étroites des anneaux, n’est pas vide de matières. Mimas, par résonance également, maintiendrait la cohésion de l’anneau diffus G qui se situe juste à l’intérieur de son orbite.

Le Traité de Reconnaissance Mutuelle entre le Royaume de Nova Francia et l'Archiduché de Mimas, en Suède.

Le Traité de Reconnaissance Mutuelle entre le Royaume de Nova Francia et l’Archiduché de Mimas.

Publicités

À propos de Guy Boulianne

Guy Boulianne, auteur et éditeur. Ce dernier a réalisé une quête personnelle, historique, généalogique et symbolique. Il en dévoilera prochainement la teneur dans la rédaction d'ouvrages à paraître.

Publié le 27 janvier 2016, dans Actualités, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :