Nous sommes heureux et honorés d’accueillir Franck Dijeau parmi nos Chevaliers et nos Ambassadeurs

FranckDijeauNous sommes très heureux et très honorés d’accueillir en tant que Chevalier au sein du Royaume de Nova Francia, le musicien jazzman professionnel Franck Dijeau. Celui-ci devient du même coup l’ambassadeur de notre micronation dans le département de la Gironde, en France. Monsieur Dijeau est aussi Chevalier d’Alfange Garance Libertad d’Aquitaine au sein de la Fondation de l’Ordre des Chevaliers de Rondmons, en Suisse.

Franck Dijeau - "Écartelé: au 1 d'or à la harpe de gueules, au 2 d’azur à une patte d’ours d’or mise en bande (de Bouillanne), au 3 d’azur à une fleur de lys d’or, au 4 d’or à une main de justice de gueules."Amoureux de la musique dès l’âge de 4 ans, il a pratiqué l’accordéon, la trompette et bien plus tard… la cornemuse. La musique classique fut l’une de ses premières conquêtes. Après avoir usé ses pantalons sur les bancs du Conservatoire National de Région de Bordeaux durant 15 années dans les classes de piano, trompette, musique de chambre, ensemble de cuivres, harmonie…, il est tombé du côté noir de la force : le jazz.

De suite envouté par cette musique de liberté « inventée » par des gens qui ne l’étaient pas, il a pu parfaire son jeu auprès de Do Harson, Bernard Maury (Bill Evans Academy), Michel Petrucciani, Joe Henderson, Ray Barreto, et plus récemment le regretté Alfrédo Rodriguez. En parallèle de ces rencontres, évidement beaucoup de concerts bien au-delà des frontières européennes qui lui ont permis de côtoyer des artistes issus de la scène française comme Michel Fugain, Charles Aznavour, Gilbert Montagné, les Gibsons Brother, Vladimir Kosma, Jean Claude Petit et bien d’autres encore (pardon aux oubliés !)…

La musique est avant tout une passion et
je ne la vie et ne la respire que pour la partager.

734707_20382598_460x306En marge de cette soif dévorante de « communier » avec le public, Franck Dijeau a toujours eu un faible pour cette transmission du « savoir », c’est pourquoi non seulement il s’est lancé dans l’écriture de plusieurs ouvrages traitant de pédagogie mais surtout dans la création d’une école de musique pas comme les autres, véritable lieu de vie artistique et maintenant un Centre de Formation Professionnel aux métiers de la Musique : l’Institut Régional d’Expression Musicale.

Il ne lui restait plus qu’un pas à faire, c’était de créer une salle de concert : le Son’Art (lieu mythique de la scène de l’underground bordelais et national aujourd’hui fermé).

Quoiqu’il en soit, tout son parcours ne s’est pas réalisé tout seul et il remercie ceux et celles qui de près ou de loin lui ont permis d’être ce qu’il est aujourd’hui.

Ses interventions se font à présent dans toute la France et l’Europe, avec certaines missions internationales. Des moments merveilleux à vivre durant lesquels Franck Dijeau peut découvrir des musiques de chaque pays.

Le parcours de Franck Dijeau

  • Directeur du Centre Communal de la Musique de la ville de Cenon (Gironde), chargé de son développement musicale, artistique et pédagogique dans le cadre de la politique de la ville ;
  • Directeur de l’Ecole de Musique de Cenon (Gironde), 20 professeurs, 600 usagers (Office Culturel d’Animation de Cenon) ;
  • Initiateur et coordinateur des classes CEM/Cenon (Classes d’Expressions Musicales) en partenariat avec l’Inspection Académique, la Ville et la société Cultura/Milonga ;
  • Chargé de Communication Culture de l’Office Municipal Loisirs Culture de Villenave d’Ornon (1986-1992) ;
  • Programmateur du théâtre « Méliès » (saisons théâtrales) ;
  • Organisateur de différents concerts et festivals ;
  • Instruction de dossiers et préparation de budgets pour différentes manifestations culturelles (musique, théâtre, danse, éducation nationale, bibliothèque, maison des jeunes) ;
  • Organisateur de jumelages (Espagne, Portugal, Allemagne) et d’échanges culturels européens ;
  • Directeur de la salle de concert : le Son’Art (19 rue Tiffonet à Bordeaux) ;
  • Administrateur de l’Institut Départemental de Développement Artistique et Culturel (IDDAC) ;
  • Gérant d’une société de production artistique : KC Production ;
  • Administrateur du Crédit Mutuel Sud-ouest (développement de projet culturel innovant) ;
  • Directeur de publication du magazine culturel girondin « Culture, et vous ? » ;
  • Directeur du festival pluriculturel « Culture Comptoir » à Bordeaux.

À propos de Guy Boulianne

Guy Boulianne, auteur et éditeur. Ce dernier a réalisé une Quête personnelle, historique, généalogique et symbolique. Il en dévoilera prochainement la teneur dans la rédaction d'ouvrages à paraître.

Publié le 3 janvier 2016, dans Actualités, et tagué , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Bonjour Guy, et heureuse de te retrouver sur la plateforme de WordPress.

    Je proviens de ton ancien forum de poésies où je mettais de temps à autres quelques poésies🙂
    Je lis ici un intéressant hommage.

    A bientôt au hasard de la toile qui n’est pas si petite que cela🙂
    Amitiés

    Geneviève

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :