Le Bitcoin devient la monnaie officielle du Royaume de Nova Francia (le dollars canadien est toutefois accepté)

BitcoinLe Bitcoin devient la monnaie officielle du Royaume de Nova Francia (toutefois, le dollars canadien continue à être accepté par notre micronation). Bitcoin est une technologie pair à pair fonctionnant sans autorité centrale. La gestion des transactions et la création de bitcoins est prise en charge collectivement par le réseau. Bitcoin est libre et ouvert. Sa conception est publique, personne ne possède ni ne contrôle Bitcoin et tous peuvent s’y joindre.

Le terme bitcoin (de l’anglais « bit » : unité d’information binaire et « coin » : pièce de monnaie) désigne à la fois un système de paiement à travers le réseau Internet et l’unité de compte utilisée par ce système de paiement. Cependant, quand il est employé comme un nom propre (il commence par une majuscule et n’est pas précédé d’un article), il réfère au système de paiement et quand il est utilisé comme un nom commun (il commence par une minuscule, est précédé d’un article et peut se mettre au pluriel), il réfère à l’unité de compte.

Le principe de ce système de paiement est de tenir à jour sur un très grand nombre de nœuds du réseau, un registre à la fois public et infalsifiable de toutes les transactions dont le montant est exprimé dans l’unité de compte bitcoin. Chaque bitcoin est identifiable depuis sa création, par un historique de toutes les transactions dans lesquelles il est impliqué. Les transactions sont reconnues valables par les signatures cryptographiques correspondantes qui ainsi les avalisent. Les bitcoins figurant dans les transactions dont un compte est bénéficiaire, peuvent être réutilisés par le titulaire de ce compte dans des transactions dont il sera l’émetteur. Il devra alors justifier au réseau que ce compte lui appartient au moyen d’une signature cryptographique créée à partir de sa clé privée. Les bitcoins ainsi échangés constituent une monnaie cryptographique, qui a vocation à être utilisée en tant que moyen de paiement.

Conçu en 2009 par un développeur non identifié utilisant le pseudonyme de Satoshi Nakamoto, le protocole a été employé pour la première fois dans un logiciel écrit par Nakamoto en C++ et publié sous licence libre MIT. Le symbole monétaire, non officiel, est ฿ ou Ƀ, et le sigle correspondant est BTC ou XBT.

La création du bitcoin

Distributeur automatique de bitcoins

Distributeur automatique de bitcoins

Bitcoin est une amélioration du concept de b-money, imaginé par Wei Dai en 1999, et de bitgold, décrit en 2005 par Nick Szabo. Bitcoin résout en particulier le problème crucial du modèle de confiance : les serveurs « honnêtes » votent avec leur puissance de calcul pour déterminer la chaîne de transaction légitime. Dans b-money, les serveurs étaient supposés verser un dépôt de garantie dans un mécanisme peu explicite. L’idée d’utiliser une chaîne de preuves de calcul fut avancée dans le projet bitgold bien que Nick Szabo ne proposât d’utiliser qu’une majorité d’adresses pour établir la légitimité d’une chaîne de transactions, ce qui laissait entier le problème du contrôle du nombre des adresses.

Satoshi Nakamoto (中本哲史) a affirmé qu’il avait travaillé sur Bitcoin depuis 2007 et jusqu’à 2009 et a publié une annonce concernant son travail sur le site p2pfoundation en février 2009. En 2008, il a publié un document sur une liste de diffusion décrivant la monnaie Bitcoin numérique. Le 3 janvier 2009, un bloc genesis est créé. En février 2009, il diffuse la première version du logiciel Bitcoin sur le site P2Pfoundation et crée les premiers bitcoins. Cette personne ou ce groupe de personnes ont conçu et créé Bitcoin et le logiciel Bitcoin-Qt de 2009 à 2010. Il n’existe aucune trace de son identité avant la création de Bitcoin. Sur son profil, Nakamoto a déclaré être un Japonais de 39 ans.

Les développeurs et la communauté Bitcoin perdent progressivement contact avec Satoshi Nakamoto au milieu de l’année 2010. Le 12 décembre 2010, un dernier message est posté par Nakamoto sur le principal forum. Peu de temps avant son évanescence, Nakamoto installe Gavin Andresen comme son successeur en lui donnant accès au projet SourceForge Bitcoin et une copie de la clef d’alerte. Cette dernière est une clef cryptographique privée unique permettant d’atténuer les effets d’une attaque potentielle sur le système Bitcoin, comme la découverte d’une faille cryptographique permettant de modifier a posteriori les transactions, ou la prise de contrôle de plus de 51% des nœuds du réseau. Les opérateurs des nœuds du réseau peuvent lors d’une alerte soit avertir leurs usagers, soit stopper tout enregistrement de transaction.

Le 27 septembre 2012, la Fondation Bitcoin est créée.

Description générale de Bitcoin

Le bitcoin est une devise monétaire tandis que Bitcoin est un système de paiement dans cette devise. Sous ces deux aspects, Bitcoin se distingue des systèmes préexistants sur les points suivants :

  • contrairement aux autres devises monétaires, Bitcoin n’est pas l’incarnation de l’autorité d’un État, d’une banque ou d’une entreprise. La valeur du bitcoin est déterminée de façon entièrement flottante par l’usage économique qui en est fait et par le marché des changes. Les règles organisant l’émission monétaire sont quant à elles déterminées uniquement par le code informatique libre du logiciel Bitcoin ;
  • en tant que système de paiement, Bitcoin se distingue par le fait que son fonctionnement ne requiert pas l’utilisation d’une infrastructure centralisée tenant les comptes des montants détenus afin d’assurer les transactions. Le rôle de garantie et de vérification existe, mais est attribué toutes les dix minutes environ à un ordinateur du réseau choisi de façon aléatoire proportionnellement à sa puissance ;
  • Bitcoin repose sur un protocole cryptographique notamment pour, d’une part, résoudre le problème dit du double paiement, qui avait jusqu’alors empêché l’émergence d’un tel type de monnaie, et pour, d’autre part, garantir l’impossibilité de falsifier les identifiants des parties prenantes et la valeur du stock de bitcoins figurant dans les porte-monnaies électroniques.

joint-logo

_____________________

RÉFÉRENCES :

À propos de Guy Boulianne

Guy Boulianne, auteur et éditeur. Ce dernier a réalisé une Quête personnelle, historique, généalogique et symbolique. Il en dévoilera prochainement la teneur dans la rédaction d'ouvrages à paraître.

Publié le 31 décembre 2015, dans Actualités, et tagué , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :