Nous accueillons Alexandre de Lusignan Fan-Moniz parmi nos Ambassadeurs

10342433_10152435833368485_5151173317758006310_nNous sommes très heureux et très honorés d’accueillir en tant que Chevalier et Ambassadeur du Royaume de Nova Francia, Alexandre de Lusignan Fan-Moniz, poète, écrivain, photographe et parolier britannique. Celui-ci est le descendant direct de la maison de Lusignan, une dynastie noble poitevine originaire du Limousin, attestée depuis le Xe siècle et qui a donné des comtes de la Marche, comtes d’Angoulême, rois de Jérusalem puis de Chypre et d’Arménie. Selon la légende, elle descend de la fée Mélusine et de son mari Raymondin.

Né au Portugal, Alexandre de Lusignan Fan-Moniz a passé sa vie entre le Royaume-Uni, la Suisse, l’Allemagne, l’Australie, l’Afrique du Sud et plusieurs séjours en Roumanie, en Italie, au Brésil, au Danemark, en Inde et d’autres pays. Il a étudié des sciences humaines à l’Université de Londres et Coimbra. Il parle plusieurs langues européennes. En 1992, un de ses poèmes « As Cinzas » (The Ashes) a été sélectionné par l’Académie de Coimbra (une des plus anciennes universités du monde) à l’initiative littéraire, Indiferença pour les jeunes talents créatifs. Ses œuvres photographiques ont été présentées à l’événement annuel Indaba Durban Tourism (Afrique du Sud) en 2011, au projet ARBI, à l’Université de Sydney / École de médecine de Sydney (Australie) en 2012. Son premier livre « Colours of South Africa » a été publié en 2013.

« Journeys on the Underground and Beyond » (série I), son deuxième livre, a été publié en 2014. « Debezezi and the Sea Prince » est son troisième livre, publié en 2015. « Journeys on the Underground and Beyond » (Série II), publié en 2015 est une publication bilingue anglais-portugais. « Die Skree van Stilte », publié en 2015 est une collection de poèmes traduits en Afrikaans constituée de travaux antérieurs et de quelques originaux (voir chez Amazon).

Le Royaume de Nova Francia est une vision et un projet assez beau. Nos origines et notre civilisation se perdent peu à peu. Peut-être que nous sommes des rêveurs et, certainement, pas mal de gens jugeront cette idée d’une micronation. Pourtant, savoir et être fiers d’où on vient est un signe de sagesse et d’espoir. Sans un passé, on n’a pas d’avenir. – Alex De Lusignan Fan-Moniz

À propos de la fée Mélusine

Alexandre de Lusignan Fan-Moniz - "Écartelé: au 1 taillé d'azur à cinq étoiles de sept rais d'or posées 2, 1 et 2 (Moniz) ; le 2 burelé d'argent et d'azur de dix pièces (Lusignan), au 2 d’azur à une patte d’ours d’or mise en bande (Bouillanne), au 3 d’azur à une fleur de lys d’or, au 4 d’or à une main de justice de gueules".Mélusine est une femme légendaire du Poitou, d’Alsace, de Lorraine, de Champagne, du Luxembourg et d’Allemagne souvent vue comme fée, et issue des contes populaires et chevaleresques du Moyen Âge. Très ancienne, elle est pour les mythologues la « mater lucina » romaine qui présidait aux naissances, ou une divinité celte, protectrice de la Font-de-Sé (fontaine de la soif). Il pourrait également s’agir de la Lyké des Grecs, de la Mélugina des Ligures ou de la Milouziena des Scythes, dont le peuple serait issu d’Héraclès et d’Échidna, elle-même a une queue de serpent et des ailes de chauve-souris. Les Scythes dits « Taïfales » auraient en effet pris pied avec l’armée romaine dans le Poitou où ils auraient fondé la ville de Tiffauges.

Pour les Gaulois, elle serait plutôt une sorte de Parque du nom de Mélicine (la tisseuse), d’où le thème de la destinée, très présent dans le mythe de Mélusine.

L’une des évocations les plus anciennes de la figure de Mélusine nous vient de Walter Map (né aux alentours de 1140; † entre 1208 et 1210). Dans son livre De nugis curialium, on trouve aux côtés de contes d’origine celtique un dit nommé Henno cum dentibus (Henno à la dent) qui rapporte la rencontre d’Henno avec Mélusine qui devient son épouse. La mère de Henno surprend le secret de Mélusine qui se transforme en dragon quand elle se baigne.

Gervais de Tilbury développe dans Otia imperialia le thème de Mélusine qui apparaît dans une vision médiévale du monde. Le texte est daté de 1211/14, et est dédicacé à Otton IV du Saint-Empire.

Son histoire est immortalisée en prose par Jean d’Arras, dans son roman La Noble Histoire de Lusignan qu’il offrit le 7 août 1393 à Jean de Berry, frère du roi. Vers 1401, la légende est à nouveau contée, en vers cette fois, par Couldrette, dans son Roman de Mélusine qu’il écrivit pour Jean Larchevêque, sire de Parthenay. En 1698, François Nodot propose une adaptation du roman d’Arras. On trouve aussi une évocation de Mélusine dans Les Très Riches Heures du duc de Berry (mois de mars). Mais l’histoire de Mélusine est bien plus ancienne : la littérature latine du XIIe, XIIIe siècle produisait déjà des contes se rapportant à une fée semblable à Mélusine. Pierre de Bressuire, prieur à l’abbaye Saint-Éloi et secrétaire de Jean II le Bon, écrivait au début du XIVe siècle, dans son Reductorium Morale, une histoire similaire à celle de Mélusine bien que la fée du conte ne soit pas nommée.

Mélusine en son bain, épiée par son époux Raimondin. Roman de Mélusine par Jean d'Arras, vers 1450-1500. BNF Fr.24383, f.19.

Mélusine en son bain, épiée par son époux Raimondin. Roman de Mélusine par Jean d’Arras, vers 1450-1500. BNF Fr.24383, f.19.

Publicités

À propos de Guy Boulianne

Guy Boulianne, auteur et éditeur. Ce dernier a réalisé une quête personnelle, historique, généalogique et symbolique. Il en dévoilera prochainement la teneur dans la rédaction d'ouvrages à paraître.

Publié le 24 décembre 2015, dans Actualités, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :